dimanche 11 novembre 2012

Numérisation de la société et cyberdépendance

J'ai déjà signifié à quel point la cyberdépendance était devenue préoccupante, mais en écoutant les reportages des reporters de La course Évasion autour du monde, diffusés sur Évasion, je suis tombée sur une merveille, un réel bijou du reportage...


TOPO - MASTER EP06 - Corée - Mathieu et Joffrey from Miguel Raymond on Vimeo.

Comme le démontre la vidéo, il est déjà possible d'établir une corrélation entre le niveau de disponibilité de réseau et la cyberdépendance. Dans ce cas-ci, certains cas de cyberdépendance prennent même des allures de drame. Que l'on pense au cas des parents qui nourrissaient un enfant virtuel au lieu du leur, ou à celui d'un homme qui est mort d'épuisement après avoir joué à un jeu en ligne pendant 49 h, ou même à celui, plus abberant, de l'homme qui a été poignardé à mort pour avoir vendu l'épée virtuelle de son ami, on voit que les drames se multiplient. Bien sûr, ces exemples restent des cas isolés, mais ils n'en demeurrent pas moins troublants.
On parle de plus en plus de la numérisation de notre société comme d'un projet d'avenir ambitieux et avantageux. Comme j'en ai parlé dans mon billet sur Ma fascination pour Google, nombreux seraient les avantages d'un tel changement, notamment pour l'environnement, quoi qu'il faille tout de même considérer les bilans de carbone et la précarité de la sécurité de préservation des données. Très bientôt, les écoles seront munies de classes entièrement numérisées, où chaque élève aura son propre ordinateur pour effectuer ses travaux, réduisant ainsi grandement l'utilisation de papier. On apprendra donc aux jeunes dès un très jeune âge à dépendre d'un ordinateur et on les incitera à passer beaucoup de temps en ligne, même s'ils auront été initiés à cette pratique par leurs parents dès leur naissance. Déjà pour la toute dernière génération, naviguer sur internet n'est plus une aptitude aquise, mais bien innée.
Je ne suis pas contre la numérisation de la société, et je ne veux surtout pas rallier les gens à être contre. À l'ère où l'on se demande comment faire pour préserver l'environnement et stopper la dégradation de nos écosystèmes, il est tout à fait normal d'envisager la numérisation de la société comme solution. Mais en voyant l'incidence qu'internet a sur nos modes de vie, en voyant à quel point cet impact peut devenir néfaste et incontrôlable, il serait judicieux de se préparer adéquatement en informant bien la population et en lui offrant l'aide et le soutien nécessaires pour ne pas sombrer dans les effets néfastes de ce mode de vie. C'est une question à laquelle la société devra faire face bien rapidement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire